Amatxo, qu’est-ce que c´est la prison?


Nous ne comprenons pas comment les gouvernements espagnol et français peuvent maintenir la même position au cours des dernières années, quand on est en train d’ouvrir de nouvelles voies dans le Pays Basque. Encore moins, quand en raison de punitions injustes, des dizaines d’enfants restent loin de sa mère et son père.

Dans ce context, on trouve particulièrement significatif le cas de Nahikari Otaegi, de Donostia, qu’on a connu au cours des derniers mois.

Nahikari Otaegi Tena (1983, San Sebastian) a été arrêté le 4 Décembre 2007 à Madrid, à la porte de la Audiencia Nacional, où elle s’est présentée volontairement, accusée d’être membre de l’organisation de jeunes Segi. La cour lui a imposé une peine de 6 ans le 16 Novembre 2011, comme à d’autres jeunes de San Sebastian. Le 26 avril 2013 elle est internée avec sa fille de 7 mois Aranjuez (Madrid), dans la prison de femmes, afin de remplir la peine de 4 ans et 6 mois qui lui restait à purger. Chez elle restent son compagnon, sans aucune possibilité de parloir, et son fils de 3 ans.

Nous sommes confrontés à une sentence injuste, et la peine n’est pas seulement tombée sur Nahikari, mais aussi sur ses enfants et son compagnon. En fait, l’un des deux petits habitera avec elle en prison, tandis que l’autre a été séparé de sa mère, avec tout ce que ce fait peut entrainer pour cet enfant. La famille a été divisée en deux.

Nous n’acceptons pas cette situation, une action politique dans une démocratie ne peut impliquer une peine privative de six ans de liberté. Les droits de l’homme devraient être pour tout le monde, et nous croyons que ne prendre pas en compte la parentalité est une violation des droits de l’homme en elle-même. Par conséquent, nous exprimons notre volonté afin qu’il n’y ait à nouveau de cas pareil à celui-ci au Pays Basque, ainsi que notre engagement pour mener une initiative symbolique et engagée. Puisque nous n’avons pas l’intention de rester en regardant des mouches, nous avons mis en place cette action solidaire.

Le fond de cette action est la répartition de la peine de prison de Nahikari entre toutes les signataires du manifeste, comme une initiative en faveur de la paix et des droits humains. Nous tenons à exprimer notre intention de distribuer les jours de sa peine entre toutes, et les purger à sa place. De cette manière, nous purgerions les jours de sa peine à tour de rôle dans la prison où elle est en captivité, de manière qu’elle puisse vivre sa maternité en dehors de la prison, avec ses enfants.

Donc, tout d’abord, avec l’adhésion à cette initiative nous exprimons notre engagement à accomplir la peine de prison que Nahikari Otaegi purge dès le 26 Avril dernier à Aranjuez; Parce que nous pensons que à Nahiakari lui appartient le droit de vivre avec dignité sa maternité, et surtout parce que ses enfants ont le droit d’être avec sa mère.

Deuxièmement, nous pensons qu’il faut respecter les droits des prisonniers qui sont parents et ceux de leurs enfants, par rapport à la situations qu’ils vivent actuellement en prison , ainsi que à l’égard de nouveaux contextes qui pourraient se développer dans l’avenir. Malheureusement, ce cas n’est ni le seul, ni le dernier. Par ailleurs, nous devons rappeler qu’il n’y a pas de bloc de maternité dans les prisons du Pays Basque, et par conséquence les parent, les enfants et famille suivent les conséquences de la dispersion.

En dernier, on a besoin d’une nouvelle politique pénitentiaire, plus humaine et adaptée à ces nouveaux temps, dont l’objectif soit la résolution du conflit.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: